Je vais sur ce site vous parler de la médecine traditionnelle indienne, des différents produits et des critères d’achats et mes recommandations.

 

Comment choisir une bonne médecine traditionnelle indienne?  l’Ayurveda

 

  • Livre sur Ayurvéda, la médecine indienne

C’est le meilleur choix de la médecine traditionnelle indienne.

C’est un livre “COURS DE PRATICIEN EN AYURVEDA”

médecine traditionnelle indienne

 

Zen et relaxation

Voici un ensemble de produits avec un rapport qualité prix des produits de la médecine traditionnelle indienne.

 

  • Tisane Ayurvédique

C’est une boite comprenant 100 tasses (doses ), dont 21 HERBES.

 

  • Massage ayurvédique

C’est un kit de 10 x Pochon Massage ayurvédique aux plantes Thaï pour les massages

 

  • Pour son corps

Le Taaj Abhyanga est un kit Minceur Huile Minceur Ayurvédique

 

  • Senteur indienne

Très apprécié en médecine indienne traditionnelle, La Sultane de Saba est Eau de parfum pour le corps.

 

Médecine traditionnelle indienne ayurvédique

La médecine traditionnelle indienne

La médecine indienne traditionnelle (T.I.M) a été créée il y a environ 3000 ans. 

C’est l’un des plus anciens systèmes de guérison au monde. 

En Occident, l’art indien de guérir est principalement connu sous le nom de médecine ayurvédique.

L’Ayurveda est synonyme de vie saine et de traitement des maladies ;

  • Littéralement, “Ayus” signifie “vie” en sanskrit,
  • tandis que “Veda” signifie “connaissance”.

En Europe, nous rencontrons la médecine indienne Ayurveda principalement dans le domaine du bien-être.

Nous provoquons donc souvent des malentendus, car le TIM est un système médical sérieux et scientifique. 

Il est utilisé comme médicament prédominant en Inde. 

Pour pouvoir exercer en tant que médecin ayurvédique, vous avez besoin de 5,5 années de formation universitaire en Inde, comparable à la médecine humaine 

Il peut être traduit littéralement par les sciences de la vie.

 

Caractéristique du TIM, la médecine indienne traditionnelle

La caractéristique du TIM est son intégralité,

Cela qui signifie que dans la thérapie indienne, prend en compte la santé ou les malades.

Dans la totalité, ils  peuvent influencer les personnes sur les aspects physiques, psychologiques et spirituels.

L’accent est mis sur la compréhension des déclencheurs de la maladie et la réduction des comportements malsains. 

L’Ayurveda inclut toujours l’interaction humaine et les conditions de vie.

Dans le contexte de la médecine intégrante, la TIM, comme d’autres procédures naturopathiques graves.

La médecine indienne peut être combiné de manière significative avec la médecine conventionnelle et la médecine corps-esprit.

En raison de ses propriétés préventives et curatives, la médecine traditionnelle indienne est reconnue dans le monde entier dans le domaine de la santé. 

La formation en médecine traditionnelle indienne forme l’observation systémique et l’attention à autant de phénomènes physiques et mentaux que possible.

La particularité du traitement selon TIM :

  • concept psychosomatique de médecine et maladie
  • enseignement approfondi des médicaments phytothérapitiques
  • Stimulation et renforcement des pouvoirs d’autoguérison
  • Combinaison de techniques pharmacologiques, manuelles et de thérapie de diversion

Le TIM traite principalement de la phytothérapie extensive.

Elle peut être combinée avec des techniques de thérapie manuelle et élaborée selon les besoins. 

La stimulation et le renforcement des pouvoirs d’auto-guérison sont également un pilier important du TIM.

 

Comment fonctionne la médecine traditionnelle indienne?

Le traitement du médecin et du patient lors d’une consultation est complètement différent en médecine ayurvédique qu’en médecine conventionnelle occidentale. 

Afin d’en apprendre le plus possible sur la maladie, les habitudes nutritionnelles et le mode de vie individuel d’un patient, une discussion initiale détaillée a lieu. 

Il existe trois critères principaux que le médecin ayurvédique doit utiliser pour diagnostiquer correctement la maladie. 

En indien, on les appelle :

  • Darshana (observation),
  • Sparshana (détection)
  • et Prashna (interrogation). 

Bien sûr, le médecin indien moderne ne se fonde pas uniquement sur les signes et les symptômes d’une maladie.

Cependant il analyse également la relation de l’esprit au corps (psychosomatique) et examine les résultats apportés au laboratoire par les patients,

 

Les bases de la médecine ayurvédique

La caractéristique de médecine indienne traditionnelle est son holisme et la perception du patient en tant qu’individu ayant une responsabilité personnelle.

Du point de vue du TIM, chaque personne se compose de trois éléments fondamentaux :

les Doshas :

  • Vata
  • Pitta
  • et Kapha.

Selon la compréhension indienne, les doshas déterminent nos processus anatomiques et physiologiques.

Ils sont responsables de la santé intacte tant qu’ils sont en équilibre.

L’harmonie des doshas découle d’influences négatives constantes telles que :

  • ‘un régime alimentaire excessif ou unilatéral,
  • des combinaisons alimentaires incompatibles,
  • Un mode de vie malsain,
  • un manque d’exercice,
  • le stress,
  • un climat défavorable,
  • la pollution,
  • des blessures physiques
  • ou une prédisposition génétique. 

Ces facteurs peuvent entraîner une maladie. 

Une stratégie essentielle de la médecine indienne traditionnelle est de prévenir les maladies par une détection précoce et un traitement anticipatif.

Les processus anaboliques dans le corps sont terminés lorsque les nutriments ont été convertis en tissus. 

 

Les 7 types de tissus

Selon l’enseignement ayurvédique de la médecine indienne, il existe 7 types de tissus :

  • Rasa (lymphe / liquide tissulaire),
  • Rakta (sang),
  • Mamsa (muscles),
  • Meda (graisse),
  • Asthi (os),
  • Majja (moelle osseuse)
  • et Sukla (sperme / ovule). 

Pour les raisons mentionnées ci-dessus, cependant, l’Ama (traduit par «toxines, poisons») peut se développer et s’accumuler dans les tissus. 

Tant qu’Ama n’est pas suffisant pour déclencher une maladie, il reste là et n’apparaît que lorsqu’une situation favorable se présente et que les doshas sont déséquilibrés.

 

La médecine traditionnelle indienne ; comment font-il?

Thérapie ayurvédique peut être grossièrement divisée en deux étapes en fonction de l’état du patient et la gravité de la maladie :

 

1er étape de la médecine traditionnelle indienne

Les préparations à base de plantes sont d’ abord prescrits pour les formes légères à des plaintes modérées.

Les régimes alimentaires et les changements de style de vie sont proposées. 

 

2ème étape de la médecine traditionnelle indienne

Dans la deuxième étape, c’est-à-dire dans le cas de maladies graves et chroniques.

Il existe des traitements et des thérapies de nettoyage supplémentaires (Panchakarma). 

Si la thérapie fonctionne et que le patient est à nouveau en bonne santé, il reçoit des préparations supplémentaires pour renforcer le système immunitaire.

 

 

Les 3 phases des thérapies nettoyantes

Le panchakarma, les thérapies nettoyantes de la médecine traditionnelle indienne, sont utilisées en trois phases.

 

Ils permettent d’équilibrer les doshas perturbateurs et éliminer les toxines du corps :

 

1ere phase

Les prétraitements Panchakarma (Poorvakarma) favorisent l’élimination des toxines du corps du patient.

Si les toxines ne sont pas effectuées correctement, de nombreuses complications peuvent survenir lors des traitements de Panchakarma.

Le prétraitement Panchakarma (Poorvakarma) est principalement composé  :

  • de Snehana (huilage)
  • et Swedana (transpiration). 

Certains de ces traitements de médecine traditionnelle indienne sont également connus en Occident.

Le massage Abhyanga, le plâtre du front, le massage aux tampons à base de plantes, etc.

Dans la médecine indienne, Il est crucial de faire le bon choix d’herbes parmi plus de 3000 préparations à base de plantes. 

Cela nécessite une connaissance approfondie et de nombreuses années d’expérience de la médecine traditionnelle indienne.

 

2ème phase

Après le graissage, il y a transpiration. 

Les pores sont ouverts pour faciliter l’absorption des huiles végétales et l’excrétion des toxines à travers la surface de la peau.

  • Vamana (vomissement induit à l’aide de certaines préparations à base de plantes),
  • Virechana (décharge induite par des préparations à base de plantes),
  • Vasti (lavement à base de plantes et d’huile),
  • Nasya (introduction d’huiles ou de décoctions dans le nez)
  • et Raktamoksha (effusion de sang)

Ce sont les cinq principales méthodes de traitement de Panchakarma, à savoir les thérapies de nettoyage.

En raison de la probabilité accrue de complications dans la médecine indienne, tous les traitements Panchakarma ne peuvent être effectués que sous la stricte surveillance d’un médecin ayurvédique.

 

3ème phase

Après un nettoyage réussi, des herbes médicinales immuno-régulatrices sont utilisées à l’heure prévue.

Avec un régime spécial et des directives d’exercice, le résultat thérapeutique maximum peut être atteint. 

Elle est favorisé par L’apport alimentaire au bon moment et aussi par des aliments facilement digestibles.

Une nutrition adaptée à la saison et l’évitement des aliments et des habitudes inappropriés favorisent une récupération rapide.

 

Le monde de l’Ayurveda

Trois forces vitales et cinq éléments

Selon la philosophie ayurvédique de la médecine traditionnelle indienne, cinq éléments ou phases de changement façonnent le monde :

  • Feu (Agni)
  • Vent (Vayu)
  • Ether (Akasha)
  • Terre (Prithvi)
  • Eau (Jalam)

Ces éléments peuvent être trouvés sous différentes formes dans tous les êtres vivants et dans toutes les matières.

Les cinq éléments se manifestent également dans le corps humain.

Ils apparaissent sous la forme de soi-disant doshas. 

Les doshas sont souvent appelés forces vitales ou énergies vitales. 

Ils régulent à la fois la fonction physique et la fonction mentale d’une personne.

Ils sont donc responsables de la constitution individuelle. 

Il y a trois doshas dans la médecine indienne au total :

  • Pitta
  • Kapha
  • Vata

Le principe du mouvement et les éléments de l’air et de l’espace sont attribués au Dosha Vata.

 

Vata

Cette énergie vitale est responsable de l’activité du système nerveux et des sensations.

Le type Vata est soit très grand, soit très petit. Il est construit assez délicatement et a un faible poids corporel.

De plus, le type Vata a tendance à sécher la peau et gèle rapidement.

 

Pitta

Pitta caractérise le principe métabolique et les éléments eau et feu lui sont attribués. 

Alors que Vata est plutôt froid et sec, le chaud et le sec sont des propriétés typiques attribuées à Pitta. 

Le type Pitta a un physique de poids moyen et est souvent opposé à la chaleur.

Il a toujours faim et a une bonne digestion. Les types de Pitta sont facilement excitables, entreprenants et courageux.

Cependant, ils ont également tendance à être impatients et en colère.

 

Kapha

Le principe de base de Kapha est la structure et l’inertie. 

Le Dosha se compose des éléments terre et eau et représente le nourrissant et maternel. 

Sur le plan physique, Kapha est responsable de la force, par exemple, des os, des dents et des ongles.

Le type Kapha a tendance à être en surpoids et montre une grande force et endurance.

Les types Kapha sont des personnalités plutôt calmes, mais ont un penchant pour la mélancolie.

 

Les méthodes de la médecine traditionnelle

La nutrition joue un rôle crucial dans le traitement et la prévention des maladies en Ayurveda.

Selon la constitution, différents aliments sont plus ou moins recommandés en médecine traditionnelle indienne :

  • Les aliments préparés à l’huile conviennent particulièrement au type Vata.
  • Le type pitta réagit positivement au refroidissement des aliments tels que la pastèque
  • le type kapha devrait préférer un régime léger et faible en gras. 

À l’aide d’un plan nutritionnel individuel, l’équilibre des doshas peut être influencé.

L’Ayurveda se concentre également sur les traitements de nettoyage intensifs, également connus sous le nom de panchakarma. 

 

Objectif de médecine traditionnelle indienne ayurvédique

L’objectif de la médecine traditionnelle indienne est :

  • d’éliminer les produits finaux métaboliques déposés,
  • les toxines environnementales
  • et les composants non digérés des aliments. 

La désintoxication mentale fait également partie des cures de nettoyage.

Divers processus sont utilisés pour cela dans la médecine indienne

Une partie intégrante de chaque cure de Panchakarma est l’apport quotidien de beurre clarifié (ghee), qui est censé dissoudre les scories dans le corps. 

Les lavements à base de plantes, l’émétique, la phlébotomie et l’inhalation de fumée à base de plantes servent également à mobiliser et à excréter les scories. 

Une cure Panchakarma doit toujours être accompagnée par un thérapeute qualifié.

 

Huile ayurvédique

Les traitements à l’huile ayurvédique servent également à éliminer les produits finaux métaboliques, mais en raison de leurs effets relaxants.

Ils sont également souvent proposés dans l’espace bien-être.

Il existe différentes techniques de massage en Ayurveda, la médecine indienne.

 

Le massage complet

Classiquement, le massage complet du corps (Abhyanga) est effectué.

Les masseurs utilisent beaucoup d’huile chaude qui est mélangée à des extraits de plantes.

Les poignées spéciales sont destinées à stimuler le flux d’énergie dans le corps et ainsi atteindre une relaxation profonde.

Avec Abhyanga synchronisé, deux thérapeutes travaillent sur le patient.

Cependant, un massage complet du corps ne doit pas toujours être effectué.

Selon les indications, des massages du dos, des pieds ou du visage peuvent être utiles. 

Une spécialité de la médecine indienne Ayurveda est l’huile de front Shirodhara.

Ici, l’huile coule d’une hauteur d’une dizaine de centimètres sur le front et la tête de la personne traitée. 

Ce traitement de la médecine traditionnelle indienne à l’huile aurait un effet calmant sur le système nerveux végétatif. Il aurait donc un effet harmonisant et relaxant.

Si vous voulez vous passer des traitements à l’huile, vous pouvez vous faire masser à sec avec des gants de soie.

Ce type de massage est utilisé pour favoriser la circulation sanguine et est également destiné à stimuler le flux lymphatique.